«

»

Juin 21

Cassel – Des restaurateurs au chevet des géants casselois (La Voix du Nord)

Publié le vendredi 27.03.2009, 04:50
par Marion Clauzel – Photo La Voix du Nord



Depuis le début de la semaine, des restaurateurs ont investi les réserves du musée départemental de Flandre, à Cassel. Ils observent Reuze Papa et Reuze Maman sous toutes les coutures, avant de leur redonner une nouvelle vie.

Les réserves du musée semblent devenues plus étroites. Au sol, Reuze Papa et Reuze Maman s’étalent de tout leur long. Appareil photo à la main, les restaurateurs les scrutent, afin d’établir un diagnostic.

La restauration des géants historiques de Cassel va durer jusqu’au mois de juin, par phase de quatre à cinq jours de travail, en raison des temps de séchage. Mais elle sera forcément réversible et mesurée. « On a la volonté de garder les géants dans leur jus, leur histoire« , précise Sandrine Vézilier, directrice du musée.

Le matin même, les deux géants ont été dévêtus. Les fêlures du temps apparaissent au grand jour. L’ossature en bois rigide de Reuze Papa contraste avec le système de vannerie, plus artisanal, qui caractérise Reuze Maman.

Découverte scientifique

Munie d’une lampe et d’un miroir, Isabelle Lambert, restauratrice, spécialisée dans le papier, explore l’intérieur de Reuze Papa, quand elle tombe sur une date. 1827. « C’est génial !« , s’exclame Sandrine Vézilier. La date de création de Reuze Papa était connue. Mais cette inscription en apporte une preuve irréfutable. « L’idéal, maintenant, ce serait de trouver une signature !« . Car le créateur des géants reste à déterminer. Qui d’Alexis ou d’Ambroise Bafcop en est véritablement à l’origine ?

Au vu de leur âge et de leur utilisation en période de carnaval, les géants sont plutôt bien conservés, d’après Christian Binet, restaurateur, spécialisé dans les objets ethnographiques et les matériaux composites. Venus de Haute-Savoie et de la région parisienne, les deux professionnels ont déjà œuvré ensemble à la restauration des grosses têtes, en 2002. Une troisième restauratrice se concentrera à Paris sur les textiles.

En entrant dans la collection du musée, les géants deviennent des objets de référence. Ils vont avoir des tas de choses à raconter aux spécialistes« , explique Christian Binet. « La méthode consiste à les stabiliser, sans modifier les informations. » Les restaurateurs consolideront notamment l’épaule abîmée de Reuze Papa. « Les deux porteurs à l’intérieur sont tombés avec le géant, en glissant sur des oranges », se souvient André Debusche, président des Amis de Reuze Papa et Reuze Maman. « C’était en quelle année ?« , s’enquiert aussitôt la spécialiste. Durant la période de restauration, les Casselois devront mettre leurs souvenirs à contribution.

L’enjeu est de taille.