«

»

Juil 26

Cantin – Dans quelques mois, un musée rendra hommage aux géants (La Voix du Nord)

Publié le jeudi 12.03.2009, 04:50 – La Voix du Nord
Par Stéphanie Labdant, Photo La Voix du Nord


Avant la fin de l’année, un musée consacré aux géants va ouvrir ses portes au public dans l’ancienne gare de la commune.
Aussi loin qu’il s’en souvienne, Jérôme Finet a toujours été passionné par les géants. Depuis sa création en 2001, il préside l’association De Gayant à Gayantin. Avant la fin de l’année, il devrait voir son rêve se concrétiser : l’ouverture d’un musée consacré aux géants.

« Je trouvais dommage qu’il n’y ait pas un lieu dédié à la tradition, explique-t-il, qu’il n’existe dans la région ni même en France, un musée des géants, qui sont quand même classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. » L’oubli devrait être réparé d’ici quelques mois. Alors qu’il songe à un musée depuis 1995 sans jamais avoir trouvé le bâtiment adéquat, celui qui pourrait abriter les géants montés, Jérôme Finet a vu les choses s’accélérer en septembre. La SNCF cherchait comment utiliser l’ancienne gare de Cantin, encore en bon état mais fermée depuis une quinzaine d’années.

Elle ne pouvait envisager de la raser, le bâtiment ayant été intégré au plan local d’urbanisme (PLU) par la commune. « La gare date de 1887 , précise Jérôme Finet, elle a un certain cachet. » La SNCF a alors lancé un appel à projet auquel a répondu l’association cantinoise. Son idée a été retenue.

L’ancienne gare de Cantin sera donc un musée consacré aux géants. La SNCF met le bâtiment à disposition de l’association en lui offrant le loyer pendant quinze ans, avec un bail renouvelable. Elle finance également une partie des travaux de rénovation (46 000 €). Ils ont débuté en janvier. La municipalité prendra en charge la mise en conformité électrique, pour un montant à déterminer (la délibération sera soumise en conseil municipal en avril).

Restera à l’association à rassembler 42 000 € pour terminer la remise en état. Conseils général et régional ont été sollicités.

L’association prévoit en outre de travailler avec l’AFPA. Des ouvriers en formation viendront effectuer les travaux et elle fournira le matériel.
Même si le budget n’est pas tout à fait bouclé, le projet lui est très concret. Jérôme Finet sait déjà comment seront aménagés les 110 m² du rez-de-chaussée. Les géants de la commune y seront présentés ainsi que divers objets et documents. Une salle permettra de reconstituer un atelier deconstruction pour « montrer comment on construit un géant de A à Z, avec l’osier, le papier mâché, la résine… » Il y aura également une salle d’exposition « avec une scénographie qui défilera sur le plafond et qui sera davantage dédiée à Gayant. » L’ancienne gare compte également un étage, qui sera réservé aux bureaux de l’association et au stockage. « Il y a aussi une superbe cave voûtée qui pourra faire une grande salle de projection dans le futur. » Le parking sera réaménagé.

Restera à faire vivre ce lieu.

Même si le budget n’est pas tout à fait bouclé, le projet lui est très concret. Jérôme Finet sait déjà comment seront aménagés les 110 m² du rez-de-chaussée. Les géants de la commune y seront présentés ainsi que divers objets et documents. Une salle permettra de reconstituer un atelier deconstruction pour « montrer comment on construit un géant de A à Z, avec l’osier, le papier mâché, la résine… » Il y aura également une salle d’exposition « avec une scénographie qui défilera sur le plafond et qui sera davantage dédiée à Gayant. » L’ancienne gare compte également un étage, qui sera réservé aux bureaux de l’association et au stockage. « Il y a aussi une superbe cave voûtée qui pourra faire une grande salle de projection dans le futur. » Le parking sera réaménagé.

Des expositions thématiques

Restera à faire vivre ce lieu. Jérôme Finet ne se fait pas de souci. « On a tellement d’objets à montrer qu’on va pouvoir les faire tourner lors de thématiques, tous les deux, trois mois. »
L’association bénéficie déjà de nombreux dons : des associations qui ont fait des legs de tête de géants (une vient de Nice), de moules, etc. Des particuliers qui se séparent de boîtes à bonbons, fèves, coupures de journaux en lien avec les géants. « Les visiteurs ne verront pas toujours la même chose. » Et d’autres communes ont déjà proposé de prêter ponctuellement leurs géants.