«

»

Août 21

Lille (Bois Blancs) – Triste sort de Bébécamoule (La Voix du Nord)

Publié le samedi 02.08.2008, 05:00 – La Voix du Nord
Photo La Voix du Nord


Bébécamoule, le mini-géant emblématique du quartier, créé et baptisé en juin 2004, a fait sa dernière sortie samedi 31 mai. Après plusieurs semaines de disparition, il a été retrouvé à la mi-juillet… dans un sale état.

Le 31 mai, il menait le cortège carnavalesque organisé par TCF (Transport culturel fluvial) dans le cadre du festival Goutte à goutte animant les rives de la Haute-Deûle. Après avoir déambulé à travers les rues, le cortège s’est dispersé à la gare d’eau pour participer à l’apéro-concert.

Bébécamoule, entreposé dans les coulisses du podium que les techniciens de la ville sont venus démonter le lendemain, a été pris pour un accessoire de théâtre abandonné qui devait partir aux encombrants…

Michel Bodin, directeur de l’école où séjourne habituellement Bébécamoule, pensait que le géant avait été rapatrié dans les ateliers de TCF. Il n’apprend que quelques semaines plus tard la mauvaise nouvelle et lance une enquête dans le quartier. C’est enfin à la mi-juillet qu’on retrouve, sur une péniche stationnée à la gare d’eau, ce qui pourrait être appelé la dépouille de Bébécamoule : tête fracassée, habit de crin arraché, socle en osier dé-structuré. « Nous l’avons tout de suite emmené chez Stéphane Deleurance, l’artiste plasticien qui l’avait créé. Consterné par l’état du géant auquel il portait une affection toute particulière, fabriqué d’après un cahier des charges émanant d’un long travail pédagogique avec les enfants voulant un successeur de l’ancien géant Baccamoule, il estime devoir passer plus de 130 heures à reconstituer les pièces cassées et à remodeler une nouvelle tête à l’identique. Nous avons ouvert un dossier d’assurance et attendons une expertise », explique Michel Bodin, soucieux de faire renaître celui qui est devenu la mascotte des enfants pour le carnaval de printemps. « Il avait quelque chose de repoussant. Les enfants l’ont adopté, comme un monstre bienfaiteur, sorti des eaux qu’il nettoie. Il a participé à la ronde des géants en juillet 2004 et est inscrit dans l’annuaire des géants du Nord – Pas-de-Calais », ajoute-t-il en espérant pouvoir annoncer, à la rentrée, le retour à l’école du géant restauré.