«

»

Fév 13

Bailleul – Philomène, une nouvelle géante, est née dans l'association bailleuloise C'Qui (La Voix du Nord)

Publié le samedi 06.02.2010, 05:04
Par Marie Jansana


Prénom : Philomène. Date de naissance: 25 décembre. L’association C’Qui fête, cet après-midi, l’intégration de son nouveau bébé dans la tribu des géants bailleulois. Présentation en avant-première.

J – 6, pour le carnaval à Bailleul. Mais, pour l’association C’ Qui, la fête commence cet après-midi, avec le baptême de sa nouvelle géante.

Philomène, fille de Rosalie, la géante antillaise de l’association, sera officiellement présentée aux groupes carnavalesques locaux. Un beau bébé né le 25 décembre – ça ne s’invente pas – avec des immenses yeux bleus, des couettes et des joues bien rebondies.

Mais pourquoi un nouveau géant ? « Il fallait changer un peu, explique Maurice Vitse, le président de C’ Qui.

Et on nous réclamait depuis longtemps un petit  » Gérard Tricart s’est donc penché sur le berceau dès novembre. Le sculpteur de l’Atelier des géants, à Strazeele, est également l’inventeur de la maman, née en 1997. « Je revenais d’un voyage aux Antilles,raconte-t-il. Les gens, là-bas, m’ont marqué » C’est ainsi qu’une première géante venue du soleil a débarqué à Bailleul. En résine et fibre de verre, sa fille, habillée de madras elle aussi, mesure 2,20 m de haut, et sa tête pèse 4 kg. Pour imaginer son visage, Maurice Vitse et ses comparses ont ouvert des catalogues et se sont inspiré des petits mannequins ! Pas facile de créer un enfant, raconte Gérard Tricart : « Un visage d’adulte est marqué, a des traits de caractère plus faciles à trouver que chez un gosse ». Alors, pour celle-ci, il a accentué les joues, voulu un nez rond et des lèvres généreuses, mais ;sans tomber dans la caricature.

Son prénom vient d’une chanson qui accompagne le char des C’Qui. Un clin d’oeil aussi au parrain, Philippe Dubuisson, patron du Bistrot de Philo, QG de l’association pendant le carnaval. Roselyne Vitse, femme du président, est, elle, la marraine. « Pour la remercier de tout le temps qu’elle donne », souligne Michaël Cnockaert, vice-président

Si Rosalie a un corps de fer articulé, on nous promet une fillette plus animée encore… Mais C’Qui tient à conserver le mystère! Les Bailleulois en sauront plus le week-end prochain.

En l’honneur de Philomène, les C’ Qui se pareront de couleurs antillaises. De même pour leur char, qui transportera un parc d’enfant, où se reposera Philomène quand elle sera fatiguée d’avoir gambadé dans le cortège.