«

»

Mar 18

Lille – Le quartier aux couleurs du carnaval (Nord-Eclair)

Publié le dimanche 14 mars 2010 à 06h00
Par Marie Astier – Photo Nord-Eclair


Le carnaval de Wazemmes s’est déroulé samedi toute la journée. Une parade en musique et en couleurs a ouvert les festivités.

Les cotillons ont volé sans retenue place de la Nouvelle Aventure samedi matin. Sur un char recouvert de ballons multicolores, boa rose autour du coup, les membres de la fanfare parisienne des Gratkipoils se mettent à souffler dans leurs cuivres. La foule des carnavaleux s’ébranle.
Dans le cortège : des familles, des écoles, encore de la musique. L’association Culture et Flonflons Flandres a rassemblé plus de trente associations pour organiser l’événement. Couronne en toc sur la tête et visage recouvert de couleurs criardes, Claude Vadasz est son président et le roi de pacotille du carnaval pour un jour : « On prépare cette journée depuis plusieurs mois. Cela demande du travail pour qu’une fête ait l’air spontanée. » Lentement suivent quatre géants portés. En bleu de travail, 3m 80, 35 kg, le géant de Fives est Pierre de Geyter, le compositeur de l’Internationale. Il était ouvrier dans le quartier. Il y a aussi la déesse de la fertilité Epona pour le quartier des prés à Villeneuve d’Ascq, Jeanne Maillote piquet en main pour le Vieux-Lille et bien sûr le « cordéoneux » pour Wazemmes. « Les géants sont un symbole festif de la région, ils doivent être hauts comme des beffrois », s’enthousiasme Alain Boudry, président de l’Association des géants de Fives.

À côté, les plus petits ont formé leur orchestre. En costumes de monstres verts, les élèves de l’école maternelle Gounod s’en donnent à coeur joie sur leurs tambours. Ils font de la concurrence aux percussions de l’ensemble Brasil Afro Funk. En rouge, ils chantent et rythment le pas de la foule. Destination : la cour de la Maison folie Wazemmes et le village associatif. Pour une fête qui dure jusqu’à l’aube avec le grand bal.