«

»

Mar 25

Cassel – Dans les coulisses du carnaval (L'Indicateur)

Publié le mercredi 10.02.2010, 14:00
Photo L’Indicateur des Flandres


Les Amis de Reuze Papa préparent le carnaval
Cassel s’apprête à vivre au rythme de son carnaval durant quatre jours. Les Amis de Reuze Papa s’activent en coulisses pour faire vivre la tradition

Dimanche, les Cassellois ont rendez-vous avec Carnaval, le carnaval d’hiver programmé traditionnellement le dimanche qui précède Mardi gras.
« Traditionnellement » voilà un adverbe qui mérite d’être nuancé, car il n’y a pas si longtemps, « Flep » Debussche, président des Amis et Roland Vanhove, secrétaire, s’en souviennent, Carnaval rimait avec mardi gras.
Il y a un peu plus longtemps, il n’y avait que Carnaval. Le carnaval du Lundi de Pâques n’est apparu qu’au début du siècle dernier. Quelques années plus tard, les Amis de Reuze-Papa ont vu le jour. Certaines missions qui incombaient au comité des fêtes leur ont, peu à peu, été confiées. A l’origine, il s’agissait une association de commerçants, conscients de l’impact de cette journée de fête sur leur chiffre d’affaires. Depuis ce temps, les Amis autofinancent leur fonctionnement.

Membre bienfaiteur, tombola et quête

Le territoire de Cassel est très étendu. Les nombreux bénévoles se le partagent donc. Avant Carnaval, tous les Cassellois reçoivent leur visite. Une carte de membre bienfaiteur leur est proposée qui leur donne droit à des tickets de tombola. Le tirage au sort a lieu durant le carnaval enfantin du samedi.

La quête est une coutume que les Cassellois partagent avec les Bailleulois. Elle débute quinze jours avant Pâques. Seuls sont sollicités les Cassellois riverains du parcours des géants. Durant de longues années, la mission fut accomplie par Alphonse Keneut, seul. Une année, alors qu’il était blessé, Roland Vanhove a pris le relais. Il se souvient de l’ampleur de la tâche. Aujourd’hui, comme pour la tombola, chacun a son quartier.

Qui fait quoi ?

L’association évolue, chacun se remet en question : c’est un cheminement nécessaire pour que la fête se passe bien. Des changements sont intervenus récemment dans l’organisation. Dominique Joly, qui reste vice président, est devenu responsable du site internet. Pascal Galoo, qui a porté Reuze-Maman pour la dernière fois à Pâques 2009, est devenu lui aussi vice président, responsable des géants à la place de Dominique Joly.
Les Amis sont chargés d’une nouvelle mission : ce sont eux qui dorénavant veilleront à l’habillage des géants. Le premier essai leur a pris 2 heures 30 : « On a pris le temps qu’il fallait mais on l’a bien fait » déclare Pascal Galoo. L’équipe est constituée de Ludovic Laforce, Johann Joly et Edwige Montaigne-Debussche.
Les porteurs de grosses têtes, les sapeurs, les Arlequins et le four merveilleux à Pâques ainsi que les commissaires : tous sont Amis de Reuze-Papa et de Reuze-Maman. Sans oublier le préposé aux ritournelles, Régis Annoot : il fait le lien entre les porteurs et les musiciens de l’harmonie afin que le géant puisse effectuer son pas de danse, en remerciement envers certaines personnalités casselloises.

Chez les porteurs

Les porteurs sont associés selon des critères de taille. Samedi 30 janvier, sous la neige, de nouveaux binômes ont été constitués : Rodrigue Llorens et Sébastien Deblieck, Frédéric Salomé et Clément Verlet, Mathieu Fauvergue et Octave de Jenlis et enfin Yvon Baert et Mathieu Duvivier. Ce sont eux qui feront danser Reuze-Papa, dimanche.