«

»

Avr 12

Warneton (Comines-Warneton) – Comité de la fête de Mountches, bilan d'une année

Que c’est beau un ou des Géants, que c’est beau un joli cortège.

Mais il n’y aurait pas de Géants et de cortège, s’il n’y avait pas du « monde » pour les  animer. Ainsi, l’on se fédère en comité, rassemblement des bonnes volontés, très souvent bénévoles, pour faire vivre Géants et cortèges folkloriques.

En ce samedi 13 mars, le comité de la fête des Mountches tenait son assemblée pour faire le bilan de l’année écoulée. Le bilan est plus que positif, avec notamment les 50 ans du cortège de la fête de la cité des Mountches (Warneton (B)) où l’ardeur des petits et des grands, toute à la joie d’y participer, n’ a pas été rafraîchie par une petite pluie.

A cette occasion,   Ghislain Vandensteen, membre de ce comité, warnetonnois dans l’âme, a décidé de quitter le comité après 28 années de bons et loyaux services.

Laissons donc la parole à Ghislain Vandensteen, « jeune retraité » du comité des Mountches en qui nombre de membres de comités se retrouveront, eux qui n’hésitent pas à donner de leur temps libre pour le bonheur des petits et des grands :

“ Mon premier cortège, c’était il y a 28 ans. A l’époque en tant que vrai Mountche, Antoine Bourgeois m’avait contacté. Il souhaitait ma participation et mon engagement. C’est avec plaisir que j’ai répondu favorablement à sa requête. Durant toutes ces années, je me suis attelé à diverses tâches dans le comité dont principalement la préparation des chars mais aussi de la salle pour notre «Tartine des Mountches» et enfin la tombola qui demande énormément de temps. Durant toutes ces années, il s’en est passé des événements. Ce qui m’a marqué? Mon cortège dans le char des vi-mountches, les feux de Bengale et, en temps de brouillard, de pouvoir ouvrir le cortège avec les torches. Mais l’événement qui me laisse un souvenir inoubliable c’est d’avoir été à Bruxelles avec le comité pour la remise de l’habit des Mountches à Mannekenpis. Pour cette année jubilaire, j’ai donc 28 ans de présence dans le comité et lorsque je suis rentré, je me suis toujours dit que j’y resterais jusqu’à mon 50e anniversaire. Il est temps pour moi de laisser la place aux plus jeunes, car les jeunes c’est l’avenir d’un comité, la survie de celui-ci ”.

Merci à mon ami Jean-Michel Van Elslande pour ces quelques photos (http;//www.ploegsteert.info)

Vous pouvez aussi retrouver la galerie sur le site Terre de Géants.fr consacrée aux 50ème cortège de la fête des Mountches