«

»

Juin 25

Tournai – Du "durable" pour nos géants (L'Avenir.net)

Publié le samedi 19 juin 2010 à 10h00
Par Vincent Dubois


Pour pérenniser les Quatre cortèges, les Amis de Tournai établissent des plans. Dont un concerne la sauvegarde et la durabilité de nos géants.

À l’aube de leur 75e anniversaire – ce sera en 2011 – les Amis de Tournai ne sont pas près de mourir. Leur président, Georges Toubeau, se plaît à le répéter à qui veut l’entendre. Il insiste toutefois sur la nécessité de trouver et de dégager des nouveaux moyens qui permettront d’assurer la pérennité des manifestations dont les « Amis » revendiquent la légitime paternité. La plus importante d’entre-elles reste incontestablement les Quatre cortèges. Les Amis de Tournai veulent à tout prix préserver la gratuité de cette initiative, tout comme celle du Festival des gosses, par exemple.

Louable engagement mais dont les coûts ne cessent d’augmenter. Aussi, le syndicat d’initiatives déploie une stratégie nouvelle pour asseoir l’avenir de ses ambitions.

Cela, en développant un partenariat plus étroit avec la Ville de Tournai et en établissant, avec l’aide de cette dernière, un plan quinquennal permettant de budgétiser, d’ici l’horizon 2015, les Quatre cortèges et prévoir la part de subventions qu’il faudra engager pour les soutenir. Cela sera toutefois insuffisant. Aussi, les Amis de Tournai multiplient d’autres actions : en rééditant, par exemple, un programme. Lequel, tout comme les Bancloquettes et les livrets sur les géants, sera vendu le long du parcours des cortèges.

Une autre piste potentiellement salutaire consiste à accueillir désormais des femmes au sein de la noble assemblée jusqu’à présent exclusivement masculine. « Pas pour leur demander de faire le ménage ou la vaisselle, assure Georges Toubeau, mais bien comme partenaires à part entière et même comme coordinatrices de certains événements. » Certes, la touche féminine ne permettra sans doute pas de faire entrer de l’argent immédiatement dans les caisses mais, suscitera sans doute un nouveau dynamisme susceptible d’être payant à l’avenir.

Enfin, les Amis de Tournai ont mis sur pied une cellule de recherche et de développement chargée de se pencher sur l’avenir des géants. En leur garantissant une durée de vie plus longue que précédemment, des économies devraient être engrangées à long terme. Deux artistes locaux ont été engagés pour mener à bien cette délicate mission.

Xavier Lepage est marionnettiste et responsable du théâtre Pivoine, à Tournai. Il développe notamment son talent lors de festivals, fêtes privées, animations scolaires… Xavier a travaillé durant une quinzaine d’années, dans la capitale, au Gibson puppet, spécialisé dans les marionnettes à fils. Son complice, Julien Barthélemy est un ancien de Saint-Luc. Sculpteur, peintre et dessinateur de BD, il a fourbi ses armes dans le monde des géants en participant au relooking de la tête de Christine de Lalaing. La mission des deux artistes consiste non seulement à redonner aux géants leur éclat d’antan mais aussi à imaginer des nouvelles structures qui permettront de les rendre à la fois plus légers et plus solides. De sorte que tous les géants puissent être portés et qu’ils deviennent insensibles aux outrages du temps. Une vaste entreprise qui nécessitera du temps mais qui permettra d’asseoir de manière durable le folklore tournaisien.