«

»

Juil 01

Toufflers – Une petite nouvelle parmi les géants (Nord-Eclair]

Publié le lundi 28 juin 2010 à 06h00
Par  Youenn Martin – Photo Nord Eclair


Les habitants de cette petite commune de moins de 4 000 âmes semblent conquis.
Assis sur un banc avec chacun un verre de bière à la main, Jean-Pierre, Francis et David attendent sagement de découvrir la belle.
« Tout le monde a son géant, c’est normal que Toufflers ait le sien, commentent-ils. Si elle peut sortir plus tard pour les fêtes de la commune, le carnaval des écoles, ce sera génial. » En fait, tout au long du parcours, on n’a trouvé aucun grincheux hier. Ceux qui ont accompagné les premiers pas de Catherine de Molembaix, première géante de Toufflers, étaient conquis, surtout après avoir vu les traits fins de son visage. « Elle est belle, soufflent Pascal et Sylvie, elle mérite son baptême. »

Fabriquée avec l’aide de tous

Catherine de Molembaix a réellement existé. C’est elle qui a béni la cloche de l’église du village en 1379. Le papa de la nouvelle Catherine s’appelle Fabrice Simon. Il est facteur de géant professionnel. Mais il n’a pas travaillé seul. « Le but recherché, c’était que toute la population s’approprie sa géante », explique Guy Adyns, le maire de Toufflers. Alors les enfants du conseil municipal des jeunes ou des centres de loisirs ont fabriqué le corps de la géante quand les dames de l’amicale laïque lui cousaient des vêtements. Hier, Fernande, 89 ans, ne regrettait qu’une chose : ne pas avoir les jambes pour suivre le cortège.
Comme le veut la tradition, Catherine a été fêtée par de nombreux autres géants dont son parrain et sa marraine, Guillem de Willems et Epona de Villeneuve d’Ascq. « Créer un géant, c’est une très bonne initiative, juge Bertrand Joly, président des Amis de Guillem. En plus, celui de Toufflers est porté, il peut danser ! » C’est promis, Catherine de Molembaix sera invitée aux cinq ans de mariage de Guillem et Epona.

Nobles descendants

Et les géants peuvent réaliser des prouesses : hier, le comte Philippe de Lannoy et la comtesse Alix de Lannoy, descendants de la vraie Catherine de Molembaix, étaient de la fête. On leur a demandé d’être parrain et marraine… républicains ! Le comte et la comtesse ont donc promis de faire d’elle « une citoyenne dévouée au bien public ». « Je suis très touchée que les habitants travaillent à faire vivre leur passé, qu’ils fassent le lien avec les générations futures », confie Alix de Lannoy. Son voeu : que la géante apporte beaucoup de joie aux Toufflersois