«

»

Sep 03

Beloeil – Ducasse de la Grand’rue – Trente ans et un livre ! (La Dernière Heure)

<Publié le 31/08/2010
Par Cédric Ketelair


Trente ans, voici un bel âge à fêter ! Depuis trois décennies, le comité de la ducasse de la Grand’rue de Beloeil s’attache à valoriser le patrimoine culturel et social du village en mettant chaque année sur pied diverses manifestations locales.

“Cette manifestation est devenue, depuis, un rendez-vous incontournable pour le village et ses habitants tant pour les jeunes générations que pour les plus anciennes générations”, raconte Pierre Delestray, son président. “Depuis lors, c’est aujourd’hui, les enfants voire les petits-enfants des initiateurs qui sont là, poursuivant le parcours de leurs aînés.”

Pour l’occasion, un livre a été écrit sur trente années de ducasse dans la cité des Princes. Volontaires, témoins et passionnés ont été aidés par les Écrivains publics et Présence et Actions culturelles de Wallonie picarde pour écrire cet ouvrage dont la couverture est l’œuvre de jeunes artistes fréquentant l’Atelier 29 de Frank et Catherine Pryen.

Vendu pour le prix de 5 €, ce livre évoque des souvenirs particuliers ou encore des émotions vécues lors de ces trois dernières décennies dans la foulée des géants beloeillois Cagène et Florentine, créé en 1956 à la ducasse de Favarcq, et El Biète du Grand’rue créé en 1985.

Le vendredi 3 septembre, le livre sera dévoilé au grand public à la Grange de Beloeil lors du vernissage de l’exposition du 30e anniversaire rendue possible grâce à Karim Cumbo, archiviste et amoureux de la ducasse de la Grand’rue, et à Fabrice Cornez, dont les clichés sur la ducasse sont exceptionnels parait-il.

Ensuite, la fête se déroulera sous chapiteau avec un spectacle spécial anniversaire présenté par une quarantaine d’enfants du village qui ont beaucoup de talents.

Samedi, Cagène et Florentine inaugureront à leur tour les festivités avant l’après-midi récréative pour les enfants et le souper aux moules du soir.

Dimanche, la brocante du matin sera suivie du cortège menant les géants de la place Gossart, qui relie la rue de Favarcq à la Grand’rue, tout un symbole pour deux ducasses qui ont animé le village.