«

»

Oct 03

Mouscron – Une trentaine de géants invités ! (Nord-Eclair (Belgique))

Publié le mardi 28 septembre 2010 à 06h00
Photo Nord-Eclair (B)


© Photo Nord-Eclair (B)Parmi les nouveautés du programme, on comptera également un cortège de géants « in foufel’». Il permettra de dynamiser le dimanche après-midi.

Ce n’est pas un secret : mis à part la braderie et le jet des Hurlus en fin de journée, le dimanche après-midi fait souvent partie des « temps morts » sur le programme. L’organisation en a conscience et a donc décidé de parer à l’ennui !

De Dinant à Bruges !

« On a souhaité faire un grand rassemblement de géants. On a donc envoyé un courrier à toutes les confréries de Belgique. On ne souhaitait pas des Français car on les voit déjà ailleurs, comme à Ath. On ne voulait pas non plus des géants sur roulettes mais bien à porter. On en aura une trentaine dont certains qui viendront de loin : de Lessines, Virton, Dinant, etc. Pas mal de Flamands aussi en provenance des régions de Bruges, de Saint-Nicolas et d’Anvers par exemple. On a vraiment reçu un bon accueil de la Flandre super contente qu’une ville wallonne les invite ! » assure Pauline Vanderbeke.

Exposés avant de se balader

Des géants qui seront montés à partir de 11 heures à la Rénovation urbaine. « Pour 13 heures, ils seront prêts. Ils seront alors exposés jusqu’à 14 heures avant de partir en cortège, dans le sens inverse du cortège historique. À la Réno comme sur le parcours, les stewards distribueront 500 fascicules donnant quelques explications sur l’histoire de chacun des géants. »

Parmi les spécimens, un nouveau effectuera une première sortie : celui de L’Gross’Adrienn’du Mont-à-Leux dont le personnage – fabriqué dans l’atelier du Marius Staquet – connaîtra une inauguration officielle le mois prochain devant son établissement, le café des Sports à la Grand-rue. D’autres figures locales seront de la partie, comme Toubac et J’Nieve d’Herseaux, Jul’du Tchun de Mouscron ainsi que Maria de Dottignies.

Confrérie de géants

créée chez nous Et parce que la motivation est bel et bien palpable chez nous, une confrérie de porteurs vient même d’être créée à Mouscron