«

»

Mar 01

Ath (F) – Le Touyout Band animera Paris en mars (Dernière heure)

Publié le 25/02/2011
Photo La Dernière Heure

 

La joyeuse fanfare défilera dans les rues de la capitale française pour le carnaval

En quelques années, le Touyout Band est parvenu à se faire un nom dans le paysage des fanfares locales. Et le 6 mars, il partira à la conquête de Paris pour le carnaval de la Ville Lumière.

“Nous y accompagnerons le géant Sébastien de Tramasure, de Lessines” , raconte Karel Denis. “C’est grâce au géant de Rumes que nous avons cette opportunité. Depuis notre création en 2008, il s’agit de notre plus belle sortie. C’est l’effervescence au sein de notre groupe mais, malheureusement, tout le monde n’a pas su se libérer pour venir nous accompagner.”

Le Touyout Band est composé d’une quarantaine de musiciens. “Nous faisons tous partie d’une fanfare de la région. On joue à Meslin, Moulbaix ou encore Huissignies. Mais nous ne voulons pas faire ombrage à ces fanfares. Dès lors, nous n’acceptons des contrats que lorsque les autres fanfares ne jouent pas. Nous avons déjà pu faire quelques belles sorties comme le week-end géant de Tourcoing mais, évidemment, cela n’aura rien de comparable avec Paris je suppose.”

Le groupe s’est formé un peu par hasard. “Au début, nous jouions lors des matchs de football des Géants athois. Comme notre style musical est plus branché sur l’ambiance, nous sommes sollicités pour les événements festifs par exemple par l’association des commerçants.” À cette occasion, ils auront droit prochainement à un nouvel honneur : ils joueront pour la venue du Prince Laurent le 19 mars ! Et le Touyout Band était encore présent lors de la parade des enfants samedi dernier.

Karel Denis n’oublie pas ceux qui les ont aidés à leurs débuts. “Nous accompagnons souvent les géants de Maffle. C’est un peu grâce à ce comité que nous sommes parvenus à faire autant de sortie et à nous faire un nom.” Et le Touyout Band veut garder son caractère festif qui leur colle aux instruments. Car, ce sont avant tout des amis, des musiciens, qui aiment se retrouver pour faire la fête, jouer de la musique et, pourquoi pas ?, boire un bon verre entre eux.

Il y a quand même un élément qui interpelle n’importe quel quidam qui entend parler du groupe : le nom ! “Nous n’avions pas de nom lorsque nous avons débuté. On cherchait mais on ne trouvait pas. Une fois, dans un chapiteau, on nous a appelés sur scène pour jouer, l’un d’entre nous a crié : Touyout. Cela nous a fait rire et le nom est resté.”

L’autre spécificité, c’est la couleur orange qui se retrouve partout et qui n’est donc pas exclusivement réservée aux Pays-Bas ni aux Poulycroc lessinois. “C’est une couleur qui ressort assez bien. On a décidé d’en faire toute notre panoplie pour que l’on puisse nous reconnaître facilement lors de nos sorties en groupe.”

En savoir plus

Toutes les infos sur le groupe se trouvent sur www.touyout-band.com.