«

»

Avr 03

Hazebouck – Cortège historique de la Mi-Carême (03/04/2011)

Vous pouvez consulter une galerie photographique consacrée à cet événement en cliquant sur le lien ci-dessous :
Cortège historique de la Mi-Carême à Hazebrouck 2011.

Festivites_Hazebouck - Cortège Mi-carême 2011

La ville d’Hazebrouck s’évertue depuis quelques années à redorer le blason, quelque peu terni au fil du temps, des festivités de la Mi-Carême. Ainsi pour la troisième année consécutive, la municipalité renoue avec la tradition du cortège historique.

Après le char de Noix restauré en 2008 (char clôturant le cortège et comprenant des tableaux de Maurice Deschodt (1889-1971) et Georgette Pattein (1888-1969), créateurs des Géants Tisje-Tasje et Toria),  après le char du Hoop (symbole de l’intercommunalité), refait à neuf, dans les ateliers municipaux en 2009, après les chars du Textile et du Beffroi restaurés en 2010, le char de l’Agriculture a réintégré le cortège, tracté par quatre chevaux (il était sorti pour la dernière fois en 1984).

Cet année,  le  Moyen-âge a été  mis  à l’honneur avec plus de 350 costumes trouvés auprès d’un costumier belge. Mais le cortège historique évoque aussi la vie de la cité du « marais du lièvre » à travers une vingtaine de tableaux retraçant l’histoire de la ville du 9ème au 19ème siècle.

A cette occasion, le Géant Roland d’Hazebrouck, créé en 1931, effectue une sortie tractée à la force humaine par des membres de l’association des Amis de Tisje-Tasje. Seigneur d’Hazebrouck, Roland, né à la fin du XIIème siècle, participa en 1202 à  4ème croisade, à la prise de Zara et au siège de Constantinople.

Outre le Géant Roland susnommé qui ouvre le cortège, d’autres Géants complètent ce défilé. Comme une tradition, établie depuis trois ans, Roland reçoit, en effet, ses amis Jean le bûcheron et Jacobus de Steenvoorde.  Mais il est aussi devenu coutume d’y associer une ou plusieurs postures invitées. Pour ce millésime 2011, le Géant Sébastien de Tramasure, de Lessines (B), représentation d’un héros qui défendit sa ville des assauts de lansquenets en 1583,  a ainsi fait le déplacement  accompagné d’une harmonie vêtue d’une tenue … toute en harmonie avec le costume porté par la posture lessinoise (noir et rouge, même le morion ne manquait pas !).