«

»

Mai 25

Bergues (F) – « L'électeur de Lamartine », de retour à son poste et en pleine forme

Publié le samedi le 23/04/2011 à 05:11
Photo la Voix du Nord

Les bénévoles qui ont travaillé dur peuvent être fiers de leur géant.

Le géant de la ville a repris sa place auprès de la mairie. …

Dimanche dernier, à l’occasion de la fête des Rameaux, les visiteurs et Berguois ont eu la bonne surprise de le retrouver, avec une bien meilleure mine et surtout de nouveaux habits, qu’il porte tout aussi bien que ses 98 ans.

Les appareils photos n’ont cessé de crépiter depuis sa réapparition. Il faut dire que sa dernière retouche datait de 2006.

Ce succès n’aurait pas eu lieu sans le travail intensif des couturières et autres bénévoles. Quant à la chaise, que tous trouvent « splendide », c’est le résultat d’environ 400 heures de travail de deux employés communaux.

Beaucoup d’huile de coude et peu de frais, la municipalité remercie ce groupe qui a remis le géant sur pied, ou plus exactement, sur sa chaise : d’où il peut contempler la ville du haut de ses 6,50 mètres. Une restauration qui permettra à « l’électeur de Lamartine » d’assister au cinquantenaire du beffroi (le 25 mai).

Le personnage fêtera aussi son centenaire dans deux ans. Les bénévoles sauront, à coup sûr, marquer ce moment particulier. Parmi les idées de cadeaux, certains préconisent une dame au Reuze.

Enfin, le souci de l’immobilisme du géant a été plusieurs fois mentionné. Le groupe est aujourd’hui prêt à le remorquer, s’il faut envisager un déplacement lors d’une festivité.

Jean Bonduelle, président de la Fédération des géants du Nord et natif de Bergues, n’a pas hésité une seconde à apporter sa contribution. Ce concepteur de géants les considère comme « des entités de la commune, au même titre qu’un beffroi ou un clocher ». Jean possède cinq Reuzes : Jan’ch le fromager de Bergues, Bienaimé Junior, Gégé le maire, Mona la sorcière et Petite fleur. « J’essaie de chercher des nouvelles techniques de conception pour que cela soit moins lourd à porter. Un de mes géants, par exemple, a été réalisé exclusivement avec des manches à balai. » Pratique, quand on connaît la difficulté actuelle pour trouver des porteurs en quantité suffisante. Afin de faire connaître cette culture des Reuzes, il intervient auprès des enfants à l’école.