«

»

Oct 16

Bailleul (F) – Un nouveau géant à Bailleul : l'EPSM donne naissance à Zouzout'ch (La Voix du Nord)

Publié le samedi 15.10.2011 à 05:16
Par Amélie Vermeulen – Photo La Voix du Nord


L’équipe médicale qui a donné naissance à Zouzout’ch tient à garder le secret jusqu’au baptême de la géante. L’équipe médicale qui a donné naissance à Zouzout’ch tient à garder le secret jusqu’au baptême de la géante.

Elle étonnera sans doute par sa couleur de cheveux. Zouzout’ch est officiellement née le 1er octobre, à minuit. Elle mesure 3,50 mètres, pèse 45 kg, et sera baptisée cet après-midi à l’EPSM des Flandres, à Bailleul, le lieu de sa gestation. En attendant, la dernière née des géants de Flandre vit (à moitié) cachée.

Ils sont peu nombreux à l’avoir vue avant sa présentation officielle. Il y a bien sûr Gérard Tricart, le « géantologue » strazeelois qui l’a mise au monde. Il y a aussi Jean-Luc Guesquière, responsable de la résidence Reuze Lied de l’EPSM (établissement public de santé mentale) et l’abbé Janin, l’aumônier, qui lui ont enfilé ses premiers habits, sans oublier les encadrants de la résidence Reuze Lied qui ont aidé à la gestation.

Zouzout’ch vit cachée en attendant son baptême. Pas parce qu’elle est timide ou parce qu’elle n’assume pas sa couleur de cheveux, mais « pour garder une part de mystère, pour attirer les gens », sourit Jean-Luc Ghesquière. Un secret de polichinelle, pourtant, car les cartons d’invitation au baptême – qui ont circulé un peu partout dans la cité de Mélusine – offrent en fait une représentation assez fidèle de la vraie Zouzout’ch.

Sauf qu’évidemment, elle est encore plus belle dans la réalité.

Conçue pour célébrer les 10 ans de la résidence Reuze Lied, maison d’accueil spécialisée et foyer médicalisé, Zouzout’ch est le premier géant de l’EPSM. « Une jeune fille très volontaire, un peu espiègle et qui aime la vie, à l’image de personnes qui ont résidé à l’EPSM il y a une trentaine d’années », d’après ses concepteurs. « Zouzout’ch, c’est un géant phare, clame l’abbé Janin. Un géant qui rappelle l’importance des exclus dont on ne veut pas entendre parler. » Comme tout géant qui se respecte – surtout dans une ville comme Bailleul – Zouzout’ch participera au prochain cortège carnavalesque, en février. « Le but sera de la sortir le plus souvent possible, indique Jean-Luc Guesquière. Pour faire vivre Zouzout’ch, nous sommes d’ailleurs en train de monter une association à caractère philanthropique, « Les Amis de Zouzout’ch ». » Demain, pour lui donner un avant-goût des festivités flamandes, une dizaine d’autres géants déambuleront autour de la petite dernière, au sein de l’EPSM. La fête est ouverte à tous. Une semaine après la bénédiction des animaux célébrée par l’abbé Janin (lire nos éditions précédentes), l’EPSM cherche une nouvelle fois à rassembler les gens. « À permettre aux malades de se fondre dans la société des bien-portants par le biais de la fête », conclut Jean-Luc Guesquière.

Les festivités débuteront aujourd’hui vers 14 h 15, devant l’administration de l’EPSM (entrée par la route de Locre). Au programme : des saynètes, une chorégraphie, le baptême de Zouzout’ch, un défilé des géants en fanfare, au sein de l’EPSM, ainsi qu’une exposition sur les 10 ans de la résidence Reuze Lied.