«

»

Jan 04

Calais (F) – Nénette et Rintintin, heureux parents d'une fillette de deux mètres cinquante

Publié le lundi 12.09.2011 à05:0
Par Olivier Pecqueux, Photo La Voix du Nord

J.-M.Vendembroucque et C. Coupin à côté de Céline et des petites mains qui ont conçu sa robe.

Les géants du Virval Nénette et Rintintin, mariés depuis juin 2008, tentaient depuis trois ans d’avoir un enfant. Mais leur corps fait de carton-pâte et de ferronnerie les empêchaitde donner naissance à un descendant. Le comité des fêtes a donc décidé de les aider à connaître les joiesde la parentalité en passant commande d’une fillette, adoptée par le couple. Présentation au public dimanche.

Elle s’appelle Céline, car le comité des fêtes du Virval a eu le bon goût de ne pas l’appeler Nin-nin, contraction de Nénette et Rintintin, les prénoms de ses parents adoptifs. L’histoire, écrite par ce comité débordant d’idées, relate que Nénette et Rintintin, mariés depuis juin 2008, souhaitaient ardemment un enfant. « Les années se sont écoulées mais aucune naissance n’est venue agrandir la famille, aussi envisagèrent-ils une adoption. » C’est à ce moment que le comité des fêtes intervient, dès décembre 2010, pour que le bonheur de devenir parent se concrétise. « Dans une province du Nord, il y avait une petite fille de 10 ans abandonnée à sa naissance, qui attendait une maman et un papa. Après plusieurs visites pour apprendre à se connaître, cette petite fille est enfin accueillie dans sa nouvelle famille. » La fille adoptive des deux géants du Virval effectuera sa première sortie en public dimanche, lors de la brocante du quartier (si le temps le permet). Elle a été présentée en avant-première, voilà quelques jours, à une trentaine de privilégiés réunis à la maison de quartier, route de Saint-Omer. « Il s’agit pour nous de la présenter aux élus, qui nous ont accordé une subvention, et aux donateurs, sans qui cette réalisation n’aurait pas été possible », détaille Jean-Marie Vendembroucque, président du comité des fêtes du Virval. Vingt-huit personnes, essentiellement du quartier, ont apporté 2 990 E de dons suite à l’appel lancé il y a quelques mois. La mairie a de son côté accordé une subvention de 1 500 E. Deux sommes réunies qui ont permis de financer la création, dans un atelier à Camphin-en-Pévèle, de cette géante de deux mètres cinquante, faite en rotin tressé et pesant 14 kilos. Une fillette coiffée de couettes et dont les traits fins, moulés dans de la résine, s’opposent aux visages caricaturaux de ses nouveaux parents. Vêtue d’une longue jupe verte et d’un chemisier, la géante est élégamment habillée grâce aux soins apportés par quatre dames. Pendant deux semaines, à raison de quatre heures par jour, ces bénévoles ont conçu ce costume derrière lequel se dissimulera un porteur. L’heureux élu, qui ne s’est jamais caché sous la jupe d’une géante, est Christian Coupin. Un habitant du quartier, « désigné d’office, mais je n’ai pas dit non », retenu par le comité qui savait pouvoir compter sur lui. Christian Coupin étrennera son nouveau rôle dimanche et dispose d’une petite année, jusqu’au 1 er juillet 2012, pour s’entraîner. C’est à cette date que le Virval espère organiser une grande ronde de géants à l’occasion du baptême républicain de Céline, dont le prénom a été choisi par les donateurs.