«

»

Fév 06

Boulogne-sur-Mer (F) – Un Géant à l’effigie de Mariette Pacha en projet

Logo_VDNPublié le 28/01/2014
Par Bertrand Spiers – Photo La Voix du Nord

Une nouvelle association s’est créée début janvier pour donner vie à un géant traditionnel à l’effigie d’Auguste Mariette, dit Mariette Pacha, illustre égyptologue boulonnais. Autour de Luc Tassart, une dizaine de personnes qui ont décidé dix ans après Batisse et Zabelle de créer un nouvel ambassadeur de la ville, du musée et de l’égyptologie partout où il sera invité.

VDN_boulogne-sur-merun-geant-a-l-effigie-de-mariette-pacha-en-projet

Comme le temps passe… Il y a déjà 10 ans, Lille 2004 capitale européenne de la culture avait permis de monter une exposition unique autour de Mariette et de la civilisation née au bord du Nil il y a plusieurs milliers d’années. On se souvient du succès de cette exposition qui avait attiré plus de cent dix mille visiteurs à Boulogne en trois mois et demi. Grâce aux prêts de nombreux musées européens mais aussi du musée du Caire, l’exposition avait mis en avant les formidables découvertes du Boulonnais qui est toujours considéré comme le père de l’égyptologie moderne.

Dix ans après, Luc Tassart, ancien directeur du patrimoine puis de l’office du tourisme de Boulogne s’est dit qu’il fallait faire quelque chose pour que cet héritage se perpétue. L’idée d’un troisième géant a germé dans son esprit et a rapidement séduit un groupe de passionnés dont Daniel Tintillier qui est à l’origine du renouveau des géants boulonnais, Batisse et Zabelle.

L’association s’est fixé comme objectif de présenter le nouveau géant aux Boulonnais en 2016. D’ici là, il faudra rassembler les fonds (entre 10 et 15 000 €) pour créer le personnage qui ressemblera au portrait que l’on voit de lui au musée : barbu et costumé à l’orientale. Un géant en osier de 3,60 m qui pèsera dans les 60 kg et qui sera porté par une seule personne. Comme Batisse et Zabelle, il sera fabriqué dans les ateliers de Dorien Demarcq près de Lille.

L’association a d’ores et déjà besoin de bénévoles et d’argent. Pour cela, les idées ne manquent pas. Des conférences animées par Luc Tassart et Daniel Tintillier sont déjà programmées. « Je vais aller à la rencontre de diverses institutions : le lycée Mariette pour commencer, donc la Région pour une subvention. Je vais aller voir aussi les collèges si l’Égypte est toujours au programme d’histoire. » Luc Tassart souhaite aussi entretenir le président de l’institut du monde arabe à Paris, un certain Jack Lang qui était député de Boulogne lors de Lille 2004. La ville de Boulogne déjà contactée s’est naturellement dite aussi intéressée par le projet.

Amis de Mariette Pacha.
Renseignements au 06 72 82 75 76.
mariettepacha@gmail.com