«

»

Sep 08

FDGNF : Des projets de belle taille pour le président de la fédération des Géants

Logo_VDNPublié le 26/08/2014
Par Bruno Demeulnaere
Photo la Voix du Nord

Les géants et Pascal Gustin, c’est une belle et longue histoire d’amour. C’est déjà lui, le président de l’Abeille (association en charge de quatre superbes géants à Iwuy, dans le Cambrésis) qui était à l’origine du gigantesque rassemblement qui s’est déroulé en octobre à Cambrai. Le voici cette année nommé à la tête de la Fédération des géants du nord de la France, la tête justement pleine de projets.
Des rassemblements de géants, des lieux pour les exposer et les faire découvrir au grand public
Indéniablement, le succès du forum automnal aura rejailli sur la fédération : la structure « a depuis dépassé les cent adhérents. Le bouche-à-oreille a fonctionné, même parmi les associations qui étaient absentes : tout le monde a vu nos 160 géants réunis, au moins sur Internet, et apprécié ce que nous avons fait ». Et étant donné le bilan, le forum sera réédité : ce sera à Dunkerque, en 2015.

Des rassemblements de géants, des lieux pour les exposer et les faire découvrir au grand public : Pascal Gustin ne manque pas d’idées. Photo La Voix

Des rassemblements de géants, des lieux pour les exposer et les faire découvrir au grand public : Pascal Gustin ne manque pas d’idées. Photo La Voix

Des rassemblements en septembre
Bien avant ça, le président dévoile de nouveaux projets : à commencer lors des Journées du patrimoine, en septembre : « Chaque association adhérente de notre fédération cherchera à faire parler d’elle, à se présenter. » Pour donner plus d’impact, des concentrations seront organisées : « Par exemple, on réunira tous les géants du Cambrésis à Cambrai, mais aussi ceux du bassin lensois ensemble, du Valenciennois ensemble, etc. » Grosso modo, arrondissement par arrondissement.

« Je veux rassembler »
Autre idée, bien plus ambitieuse et encore à développer, la création, dans la région, de « Maisons de géants », un peu sur le modèle de celle existant à Ath en Belgique. « Ce serait une sorte de musée vivant. » Elles comprendraient des ateliers (« Les enfants pourraient y construire des petits géants »), des artistes plasticiens qui travailleraient en direct expliqueraient leur art. On y découvrirait le travail du bois et de l’osier, du papier mâché… Bien sûr, des géants, locaux ou pas, y seraient exposés en permanence, à tour de rôle. « Pas besoin de grands bâtiments », certifie le dirigeant.
« Je veux rassembler : rien ne pourra se faire sans rassemblement », martèle le nouveau président. Pascal Gustin veut fédérer autour de son association toute « la famille, c’est-à-dire tous ceux qui de près ou de loin ont un rapport avec les géants ». C’est qu’il aura besoin de bonnes volontés pour réussir son prochain défi : réunir un millier de géants sur les Champs-Élysées, à Paris, en 2016 : « Le projet avance : j’y travaille. ».

(1 commentaire)

  1. bernard bruno groupecarnavalesque

    oui apres cambrai et dunkerque on attend avec impatience la suite logique

Les commentaires sont désactivés.