«

»

Déc 24

Loos (F) – Les Frères de géants rêvent de relève pour porter leurs petits et grands protégés

Logo_VDNPublié le 24/12/2014
Par Brigitte Lemery/Photo la Voix du Nord

 

Ils sont 22 sur 35 passionnés loossois de l’association Frères de géants, prêts à porter par tous les temps et sur des kilomètres leurs grands protégés en papier mâché ou en résine. Réunis samedi en assemblée générale, ils ont annoncé leurs projets dans leurs nouveaux locaux à la ferme d’Ennequin.

VDN_Loos-les-freres-de-geants-revent-de-releve-pour-porter-leurs-petits-et-grands-proteges_2014

Dans la belle ferme au carré de style rouges barres, la ferme d’Ennequin, les géants et les grosses têtes locales ont toutes leurs aises. La place ne manque pas afin que ces hauts personnages loossois s’épanouissent et fassent même des petits ! Dans la belle salle voûtée, aux côtés de ses beaux protégés dont Margot la fileuse, le père Fouettard et Saint-Nicolas sorti dernièrement, de quoi donner le sourire au président de l’association créée en novembre 2011, Raphaël Carton et les 35 adhérents de l’association, désormais logés dans ce nouvel équipement municipal. Frères de géants, comme son nom l’indique, veille sur la destinée de 7 géants portés depuis 2002 dans la commune) et 9 grosses têtes, mais aussi propose à l’occasion d’animations locales loosoises ou ailleurs une trentaine de jeux anciens.

L’association, comme l’a rappelé le président à l’occasion de l’assemblée générale, n’a pas manqué cette année de les sortir au grand air, ces géants, 14 sorties au total à l’occasion notamment de carnavals à Tourcoing, Béthune, Loos, Lille-Fives, Villeneuve-d’Ascq lors d’une étape du Tour de France. Entre deux, l’association a fait beaucoup de travaux de ménage dans les locaux récupérés à la ferme d’Ennequin « dans un triste état » et quelques liftings bien vus de géants, en plus de la construction de la tête du père Fouettard réalisée en un mois de temps, notamment par Philibert. Auparavant, le vilain bonhomme était loué par l’association.

Convention avec la Ville

En 2015, grâce aux locaux qui l’aident à « reprendre vie », l’association projette diverses actions. Désormais partenaire de la Ville dans le cadre d’une convention signée le 26 octobre avec la mairie de Loos, l’obligeant à cinq sorties locales par an et des actions dans les écoles, elle devrait d’autant mieux y parvenir que la mairie a promis d’augmenter sa subvention actuelle de 300 €. Le grand projet, concerne Saint-Nicolas qui « pas stabilisé, qui devient importable ». L’association pense à revoir le système de portage et le nombre de porteurs qui passerait de quatre à trois. L’association voudrait également alléger la tête d’Aimé, trop lourde, réaliser un petit géant en remplacement de Ch’tiot Vincent et rêve, grâce aux actions dans les écoles trouver de la relève pour porter les géants, car « le géant sur roulettes, c’est pas notre truc ! » s’est exclamé le président.

 

Frères de géants en chiffres
– 2011 : Date de la création de l’association, mais les géants sont portés dans la commune depuis 2002.
– 35 : le nombre d’adhérents de l’association Frères de géants
– 22 : le nombre de porteurs avec 10 accompagnateurs
– 14 : sorties de l’association par an avec ses génats et grosses têtes et ses jeux anciens.
– 31 : le nombre de kilomètres parcourus par les géants et grosses têtes.
– 90 : habits différents des géants réalisés par l’association
– 7 : géants et 9 grosses têtes.
– 68 : l’âge de Daniel Smagghe, le plus ancien porteur, présent depuis le début de l’association qui va arrêter prochainement.
– 110 : kilos, le poids de Saint-Nicolas, mais 200 kg pour l’âne, 95 kilos pour Margot la fileuse, 20 pour Foufelle, 30 pour Aimé, 13 pour Cht’iot Vincent, 6 à 7 kilos pour une grosse tête. Le géant Lydéric lillois pèse quant à lui 240 kilos, un sacré morceau ! « Et quand il pleut, ça pèse double ! »