«

Mar 15

Steenvoorde (F) – 6ème Ronde Européenne de Géants portés 2017 est annulée

 

La 6ème Ronde Européenne de Géants portés les 28-29-30 avril 2017 à Steenvoorde (F) est annulée !

Stupeur et tremblement !
Ce titre d’un ouvrage d’Amélie Nothomb, celle qui a été honorée en devenant la géante Amélie la Géante Majuscule, correspond parfaitement à la stupeur qui a atteint les amoureux du monde des Géants par cette annonce :

La Ronde Européenne des Géants portés prévue du 28 au 30 avril 2016 à Steenvoorde est annulée.

Consternation, tristesse, désolation… les mots manquent pour exprimer les sentiments partagés par les amateurs et porteurs de Géants et même toutes les personnes attachées aux festivités populaires.

La raison invoquée par les organisateurs, les Amis de Fromulus est sans ambages : le financement de la Ronde n’est pas ou plutôt n’est plus assuré.

Après la défection de mécénats d’entreprise, après des diminutions notables de subventions des collectivités territoriales, après des frais conséquents en sécurisation induits par la menace terroriste, les finances propres de l’association ne pouvaient compenser ce passif sans mettre son existence plus que centenaire en péril.

Les Amis de Fromulus font partie des acteurs incontournables du monde des Géants. Il ne fait aucun doute que cette décision n’a pas été prise sans tourment  et l’auteur de ces lignes qui a partagé le plaisir de contribuer photographiquement à la réalisation du livre-souvenir de la Ronde 2012 réalisé par cette association, partage leur tristesse.

Pour autant se pose la question du devenir des festivités populaires qui pour l’être sont gratuites.

Les associations organisatrices ne peuvent à elles seules financer ces festivités sur leurs seuls fonds propres. Déjà, l’année festive passée a été ternie par la suppression de festivités tant attendues. De nombreuses manifestations ont été annulées soit par décision administrative (préfecture, mairie) soit par les associations elles-mêmes par manque de financements de la protection sécuritaire induite par la menace terroriste (plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’euros) conduisant à un impossible bouclage de budget.

La culture et plus encore la culture populaire est le parent pauvre de la dépense public. Elle l’est encore plus en période d’austérité. Il est plus que temps de dire que celle-ci est aussi indispensable pour le bien-être et l’épanouissement personnel et collectif des citoyens que ne l’est l’éducation, la protection sociale, le logement décent ou la suffisance alimentaire.

France, ta culture se meurt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>