«

»

Mar 11

Tourcoing (F) – Week-End Géants 2012

Vous pouvez consulter une galerie photographique consacrée à cet événement en cliquant sur le lien ci-dessous :
Week-End Géants 2012 – Cortège du dimanche à Tourcoing (F) (11/03/2012)
Festivites_Tourcoing-Week-end-Geants_2012

La 6ème édition du Week-End Géants aura vu, ou plutôt revu, le Géant Pierre de Guethem venir  arpenter les rues de sa ville natale, Tourcoing.

Comme nombre de villes en Nord – Pas-de-Calais, Tourcoing a fait le choix d’un Géant pour la représenter et c’est à la figure historique de Pierre de Guethem, qu’est revenu cet honneur.

Pierre est né le 4 décembre 1659, en terre d’Empire (le Saint-Empire romain germanique) et, à ce titre, était un sujet du roi d‘Espagne (Tourcoing a été réuni à la France en 1668). Accompagnant comme musicien son maître, Maximilien-Emmanuel de Bavière, gouverneur des Pays-Bas espagnols, il troque son violon et son archet contre un mousquet et des balles …

Pierre était devenu militaire et quel militaire !

Ainsi, au siège de Vienne en 1683, par un audacieux coup de main, il s’empare d’une oriflamme de soie aux troupes turques qui encerclaient la ville. Mais il n’en restera pas là. En 1702, à Crémone (Italie) par un habile coup de main, en passant par les égouts, Guethem et ses hommes se répandent la nuit dans la cité assiégée et ouvrent les portes de la ville aux troupes impériales. Il y fera prisonnier le maréchal de Villeroy, chef le plus maladroit de l’armée française, dit-on… Notons au passage que la cité de Crémone resta malgré tout aux mains des français grâce au courage du régiment des vaisseaux, l’ancêtre du fameux 43ème RICA, cher aux lillois (Ah ! L’éternelle rivalité entre les villes sœurs Lille et Tourcoing…)

Mais le fait d’armes le plus singulier et qu’il lui aura valu les honneurs de la guerre fût d’avoir tenté avec une trentaine de partisans déguisés en marchands de chevaux, de s’emparer de la personne du Dauphin, le futur Louis XV.

Alors que Louis XIV et sa sœur chassent le loup en forêt de Marly. Pierre de Guethem poste ses hommes derrière les arbres, au lieu-dit « le Point du Jour ». Un  carrosse aux armes de France, en grand équipage, palefreniers devant et derrière, se présente sur le chemin où Guethem et sa troupe l’arrêtent. Le colonel Guethem ouvre la porte  mais malchance, au lieu du Dauphin c’est un homme d’âge, M. de Béringhem qu’il trouve. Pierre de Guethem se montre plein d’égards pour son prisonnier et le laisse partir dans une chaise à porteur.

Le traquenard éventé, le colonel Guethem n’a d’autre choix que de s’en retourner vers les Flandres.

A la nouvelle de la tentative d’enlèvement, Le Roi-Soleil entre dans une colère rouge et envoie ses troupes à la recherche du tourquennois. Les soldats du roi le rattrapent en Picardie et c’est M. de Béringhem, plein d’égards pour son prisonnier qui le ramène à Paris.

De Béringhem présente de Guethem à Louis XIV :

«  Monsieur le Premier (de Beringhem), dit le roi, se loue fort des traitements qu’il a reçus de vous. On ne saurait faire la guerre trop honnêtement.

Sire, répond le tourquennois, je suis si étonné de me trouver devant le plus grand roi du monde et qui me fait l’honneur de me pardonner que je n’ai pas la force de répondre. »

Louis XIV se montre fort aise de cette réplique et laisse à M. de Béringhem le choix du sort à réserver à son prisonnier. Guethem est libéré et, dès lors, on invite partout le colonel, on lui donne des gens pour le servir, il va au théâtre, il écoute les concerts dans les salons. On le comble de cent manières…

Mais le colonel Guethem a la nostalgie de sa cité. Quand il quittera Paris M. de Béringhem le suppliera d’accepter une bourse pleine de pièces d’or. Pierre de Guethem, après une carrière militaire bien remplie, s’en retourne « chez lui » dans sa paroisse Saint-Christophe pour quitter ce monde deux ans plus tard.

Composition du cortège du dimanche 11 mars 2012 :

Les Géants

Pierre de Guethem –  TOURCOING (F),
Le duc d’Havré– TOURCOING (F),
Jeanne – TOURCOING (F),
Frère Jacques – TOURCOING (F),
Hortense – TOURCOING (F),
Klimato – TOURCOING (F),
Le Caou – MERVILLE (F),
La Belle-Hélène – STEENVOORDE (F),
Le Canonnier – ATH (B),
La Cantinière – ATH (B),
L’Avocat – PAPIGNIES (LESSINES) (B),
Epona –  VILLENEUVE D’ASCQ (F),
Jacobus – STEENVOORDE (F),
Jean le bûcheron – STEENVOORDE (F),
Jehan d’Estaires – ESTAIRES (F),
Miss Cantine – NIEPPE (F),
Tiot Dédé – NIEPPE (F),
Andréa – WAZIERS (F),
L’Zeph – WAZIERS (F),
Aline – HONDEGHEM (F),
Bela Rada – ORCHIES (F),
BienAimé junior – ARMBOUTS-CAPPEL (F),
Lancelot du lac – ARMBOUTS-CAPPEL (F),
Mona la sorcière – ARMBOUTS-CAPPEL (F),
Petite Fleur – ARMBOUTS-CAPPEL (F).

Les formations musicales :

– Les Ch’tis Lutins – TOURCOING (F),
– La Batterie Fanfare – TOURCOING (F),
– La Concorde -Frais-Marais – TOURCOING (F),
– La Banda – DOTTIGNIES (B),
– Les Incorruptibles – TOURCOING (F),
– Harmonies d’Estaires – ESTAIRES (F),
– Harmonie de Le Doulieu – LE DOULIEU (F),
– Harmonie de Renescure –  RENESCURE (F).