«

»

Déc 15

Godewaersvelde – Carnaval 2009

Godewaersvelde, situé  à quelques kilomètres de Bailleul (les Géants Gargantua, Rosalie, Bécassine, Tooverboek et son chat Roskat, Mélusine la sirène) et Steenvoorde (les Géants Jean le bûcheron, Jacobus, la Belle Hélène, Rosalie la laitière, Jean-Charles, Edgar le motard) accueille sur son territoire au sommet du Mont des Cats, l’abbaye Sainte Marie du Mont des Cats où est produit le fromage éponyme.

Quel étrange contraste, en ce dimanche 15 février, entre le calme et la sérénité du sommet du Mont des Cats et le bruit et la fête à ses pieds dans le centre du village de Godewaersvelde !

Le Carnaval de Godewaervelde est  un carnaval  qui se déroule une semaine avant l’ouverture de la saison carnavalesque « d’hiver » qui débute à Mardi-Gras. Il est l’occasion de la sortie « officielle » des Géants de Gode (Gode comme le disent les habitants en Cœur de Flandre) : Henri le Douanier et le chien Tom/Dick . Ce chien se prénomme Dick quand il est appareillé en chien de douanier (Jupe bleue avec galon rouge  et plaque officiel de chien douanier au cou) et prend le nom de  Tom, en jupe de jute avec un galon vert clair quand il devient chien de fraudeur, avec ses sacs de contrebandier sur les flancs et un collier de défense, aux pointes acérées, au cou pour se prémunir des attaques des chiens des douaniers.

Mais la particularité du carnaval de Gode est qu’il est un carnaval hybride car il accueille une bande à la dunkerquoise avec berguenaeres, cletches, masquelours , et chahuts à la clé, et un cortège plus traditionnel avec enfants déguisées et quelques chars et musiques à la bailleuloise qui accompagnent les Géants de Gode.

S’il est important que chaque carnaval garde sa spécificité tant à Dunkerque qu’à Bailleul, dans les deux cas avec un vrai esprit de Fête, la vraie, de chez nous (du Nord de la France et de la Belgique si proche), le carnaval de Godewaersvelde  réussit, car il reste un carnaval « bon enfant », à marier les deux aspects des carnavals de Mardi-Gras (le maritime dunkerquois et ses traditions liées au  départ « à Islande » et le bailleulois. aux  traditions festives (les intrigues, le cortège des chars des groupes bailleulois…) héritées des folies permises avant le début du Carême). A Bailleul, à Dunkerque ou  à Godewaersvelde, les participants sont dans la rue pour y faire la fête (et ils y réussissent) !
Vous pouvez consulter une galerie photographique consacrée à cet événement en cliquant sur le lien ci-dessous :
Carnaval 2009 à Godewaersvelde (15/02/2009)